Alizé Lim vient de signer une victoire pleine de maîtrise face à Violette Huck, ce matin sur le court n°4 et sur le score de 6/2 6/2.. Peu inquiétée, excepté peut-être en début de match, la jeune joueuse a conquis l'Open de Valenciennes un an après son illustre petit ami, Jéremy Chardy (peut-être l'auteur de conseils décisifs dont Alizé a l'exclusivité). Tout le bien reste dans la famille. On ne sait si le couple va nous la jouer à la Gérard Depardieu et s'installer à Valenciennes, mais force est de reconnaître qu'ils s'y sentent bien, dans notre ville du Nord ...

Le début de partie a été assez accroché et le score du premier set ne reflète pas forcément la physionomie du match. La faute à une Violette Huck un peu trop inconstante, jouant un tennis à risque, plus agressif, avec plus de coups gagnants, mais aussi plus de fautes. Et contre une joueuse accrocheuse et déterminée du calibre de Lim, ces erreurs se paient cash. Si Huck a eu des occasions de rééquilibrer la rencontre après la perte sévère de la première manche, elle n'a malheureusement pas su les saisir. Breakée dès son deuxième jeu de service à 2-1 pour Lim, elle a su trouver l'orgueil et l'énergie nécessaires pour recoller immédiatment au score ... Mais pour perdre de nouveau son jeu de service suivant, blanc. Lim n'aura pas connu de baisses de régime, elle aura sur exploiter les balles trop courtes et les nombreuses fautes de son adversaire pour lui maintenir la tête sous l'eau au cours d'un match qu'elle aura finalement dominé, et de bout en bout, de la tête et des épaules.

Alors forcément, Violette Huck était quelque peu déçue de ne pas avoir su riposter plus franchement. "Je suis un peu déçue tout de même. J'ai fait beaucoup trop de fautes, et elle contrait vraiment très bien. Au premier set c'était accroché et j'aurais pu saisir quelques opportunités mais c'est elle qui l'a fait." Peut-être que son jeu contenait plus d'agressivité, mais beaucoup moins de constance. Et à ce niveau là, c'est souvent ce qui fait la différence. Huck peut être un peu déçue de son match mais pas du résultat. Aujourd'hui, la plus forte sur le terrain était sans aucun doute Alizé Lim, très heureuse d'accrocher son nom au palmarés de notre tournoi, sous les yeux de Jéremy Chardy, vers lequel elle est très vite tombée dans les bras pour célébrer sa victoire. La victoire à Valenciennes, un bon ciment pour le couple ? Car on se souvient de l'aventure des Mormentyn il y a quelques semaines, défaits tous les deux à la même heure, sur le même score. Finalement, Jéremy et Alizé tapent peut être mieux dans la balle, mais Hervé et Charlotte partagent jusqu'au résultat, et la même année, eux ...